Les banques en ligne

Envie de changer de banque? Envie d’économiser sur vos frais bancaires? Au lieu de vousdiriger vers une banque traditionnelle qui vous engagera à verser globalement les mêmes frais pour des services équivalents, pensez aux banques en ligne.

Cette nouvelle manière de gérer son capital a le vent en poupe. Ces banques proposent en moyenne des frais huit fois moins élevés qu’avec les banques traditionnelles. Virements gratuits, carte bancaire gratuite, pas de commission d’intervention… Près de 11 pour cent des Français ont déjà été séduits par les services de ces nouvelles banques.

Comment expliquer des coûts aussi peu élevés ? La réponse est simple. Ces banques n’ont pas d’agence physique, donc pas de frais d’agence. Le client doit cependant avoir un profil particulier. Depuis son ordinateur, lui seul est aux commandes des mouvements de son compte. Totalement autonome, il fait opposition, met en place ses virements et commande ses chéquiers lui-même. Il devra aussi se passer de conseillers dédiés et pourra s’adresser à des conseillers lambda par téléphone, mails voire par discussion tchat. Voilà qui a de quoi en séduire plus d’un.

Ces nouvelles banques ont néanmoins leur limite. Les frais gratuits ne sont réservés qu’aux clients qui ont un seuil minimum de revenus. Par exemple Hello Bank propose une carte bancaire gratuite à conduite de justifier d’un seuil de revenus net mensuel de 2400 euros net. D’autres banques en ligne comme BforBank ou Boursorama ne demanderont que 1800 Euros net. Si elles proposent des niveaux de produits imbattables, elles n’offrent que très peu de services bancaires. Rares encore sont celles qui proposent des services de crédit et d’assurance. Cette lacune dans la gamme de services bancaires obligera le client à s’adresser à plusieurs établissements.

A noté aussi que la plupart de ces banques en ligne ne sont rien d’autre que des filiales des institutions bancaires traditionnelles : Hello Bank pour BNP Paribas, Boursorama pour la Société Générale et Monabank pour le Crédit Mutuel.

Alors, dans quel cas est-il judicieux de s’adresser à ces nouvelles banques ? Les premiers intéressés seront sans nul doute les clients multi bancarisés qui trouveront un intérêt majeur à confier une partie de leur capital à des banques moins chères. A condition d’avoir le temps nécessaire pour gérer soi-même les services de son compte. Autres profils visés par les banques en lignes, les clients jeunes et les étudiants, souvent à l’aise avec les services en ligne et intéressés par les tarifs imbattables qu’elles proposent.